Le béton banché : la solution durable pour vos projets de construction

Vous envisagez de construire une maison, une piscine ou tout autre ouvrage nécessitant des murs solides et durables ? Alors le béton banché est sans doute la solution idéale pour votre projet. Cette technique de construction ancestrale, qui consiste à couler du béton entre deux banches verticales, offre de nombreux avantages que nous vous invitons à découvrir dans cet article complet.

En bref

Le béton banché, également appelé mur banché, est une paroi verticale en béton armé coulée sur place entre deux éléments de coffrage appelés “banches”. Cette méthode de construction robuste et pérenne présente de multiples atouts. Tout d’abord, sa résistance mécanique exceptionnelle lui permet d’affronter les conditions climatiques les plus extrêmes sans risque de fissuration. Le béton banché est également durable dans le temps, avec une longévité estimée à plusieurs décennies. Par ailleurs, sa structure monobloc et son armature en treillis métallique lui confèrent une grande stabilité sur les sols instables, ce qui en fait un choix privilégié dans les régions sismiques. Enfin, sa conception modulaire offre une grande liberté de formes, vous permettant de réaliser des murs droits, incurvés ou en angles selon vos besoins.

Décryptage du béton banché

Concrètement, le béton banché est un mur en béton armé coulé à son emplacement définitif entre deux éléments verticaux appelés “banches”. Ces dernières servent de coffrage temporaire pour contenir le béton frais et lui donner sa forme jusqu’à ce qu’il durcisse complètement. Une fois le béton pris, les banches sont retirées ou laissées en place selon le type utilisé. Le béton banché peut ainsi être mis en œuvre pour réaliser divers types de constructions : murs porteurs de maisons individuelles ou d’immeubles collectifs, murs de soutènement, murs de clôture, piscines enterrées ou semi-enterrées, etc. Son utilisation est particulièrement recommandée pour les soubassements, sous-sols et parties basses des bâtiments devant résister à de fortes contraintes.

Article en rapport :  Les méthodes créatives pour bloquer la lumière d'un Velux

Les multiples visages du béton banché

Si le principe du béton banché reste le même, les techniques de mise en œuvre varient selon le type de banches utilisées. Nous vous présentons ici les trois principales catégories :

– Les banches métalliques lourdes : ce sont les banches traditionnellement utilisées par les professionnels du bâtiment pour réaliser des murs en béton banché de grande hauteur. Constituées d’éléments métalliques robustes et résistants, elles nécessitent une grue pour leur manutention. Leur principal avantage est de pouvoir contenir la forte poussée du béton frais sans risque de déformation. En revanche, leur poids et leur coût élevé les réservent plutôt aux chantiers de grande envergure comme les immeubles, bâtiments industriels ou ouvrages d’art.

– Les banches modulaires légères : plus maniables et économiques, ces banches en aluminium ou plastique s’assemblent facilement à la main. Leur format réduit et leur faible encombrement les destinent davantage aux chantiers de taille modeste comme les maisons individuelles, piscines privées ou petits collectifs. Leur principal atout est leur grande souplesse d’utilisation, puisqu’elles s’adaptent à toutes les configurations de chantier.

– Les blocs à bancher : cette technique innovante utilise des blocs de béton creux préfabriqués en usine, qui font office de coffrage perdu. Une fois empilés et remplis de béton, ces blocs restent en place et constituent le mur définitif. Leur principal avantage est leur rapidité et leur facilité de mise en œuvre, sans nécessiter de banches amovibles. Cependant, leur hauteur de coulage est limitée à 1,50 m par jour. Ils conviennent donc mieux pour les murs de clôture, soubassements ou piscines que pour les grands ouvrages.

Article en rapport :  Les essentiels du voligeage de toiture

Choisir le bon béton pour vos banches

Quelle que soit la technique de coffrage choisie, vous aurez le choix entre différents types de béton pour remplir vos banches. Le béton traditionnel reste l’option la plus courante et la plus économique. Cependant, pour faciliter le coulage ou obtenir des propriétés particulières, vous pouvez opter pour :

– Le béton de granulométrie réduite (ou micro-béton), composé de petits gravillons pour un remplissage optimal des coffrages étroits.
– Le béton fluide, plus coulant, qui limite les opérations de vibrage.
– Le béton auto-plaçant, extrêmement fluide, qui se met en place tout seul sans nécessiter de vibration.
– Le béton isolant, allégé avec des granulats légers pour une meilleure isolation thermique des murs.

Le choix du type de béton dépendra de vos besoins spécifiques, des contraintes du chantier et de votre budget. N’hésitez pas à vous faire conseiller par un professionnel.

Les atouts d’un mur en béton banché

Voici résumés sous forme de puces les principaux avantages qui font du béton banché un choix judicieux pour vos projets de construction :

  • Résistance mécanique exceptionnelle grâce à sa structure monobloc en béton armé
  • Durabilité dans le temps, avec une longévité estimée à plusieurs décennies
  • Etanchéité naturelle du béton, évitant les problèmes d’infiltration
  • Stabilité sur les sols instables et résistance aux séismes
  • Isolation thermique renforcée avec un béton isolant
  • Liberté des formes grâce au coulage entre banches de coffrage
  • Entretien réduit une fois le mur construit

Quelques points à considérer

Si le béton banché présente de nombreux avantages, il convient toutefois de nuancer le propos en évoquant quelques inconvénients potentiels. Tout d’abord, son coût à l’achat et à la mise en œuvre est généralement plus élevé que pour des murs en parpaings ou en briques. De plus, malgré la possibilité de réaliser des formes courbes, le béton banché reste moins flexible que d’autres techniques pour les formes complexes ou décoratives. Enfin, la mise en œuvre entre banches de coffrage nécessite un certain savoir-faire pour garantir un résultat optimal.

Article en rapport :  Quel est le magasin de bricolage le moins cher ?

Estimez le budget nécessaire

Le coût d’un mur en béton banché varie considérablement selon de nombreux facteurs : le type de béton choisi, la technique de coffrage utilisée, la surface à réaliser, l’accessibilité du chantier, etc. Voici cependant quelques ordres de prix indicatifs pour vous aider à chiffrer votre projet :

TechniquePrix au m²Prix au m³
Banches métalliques lourdes150 à 300 €
Banches modulaires légères100 à 200 €
Blocs à bancher80 à 150 €
Béton traditionnel130 à 180 €
Béton fluide ou isolant180 à 250 €

N’oubliez pas d’ajouter les coûts de main-d’œuvre, de location de matériel éventuelle et de transport du béton selon la configuration de votre chantier.

La mise en œuvre pas à pas

Pour finir, voici résumées les grandes étapes de construction d’un mur en béton banché :

  • Préparation et nettoyage des banches de coffrage
  • Préparation de l’emplacement des banches (nivellement, etc.)
  • Mise en place de la première banche
  • Positionnement des armatures métalliques (treillis, aciers, etc.)
  • Fermeture du coffrage avec la seconde banche
  • Coulage du béton entre les deux banches
  • Vibrage du béton si nécessaire
  • Décoffrage une fois le béton durci

Bien que ces étapes puissent sembler simples, la mise en œuvre du béton banché requiert un certain savoir-faire pour garantir un résultat solide et durable. Nous vous conseillons donc vivement de faire appel à un professionnel qualifié, au moins pour la partie structurelle de votre projet.